Quel est le rôle de la Banque des règlements internationaux (BRI) ?

La Banque des règlements internationaux est une organisation internationale créée en 1930 pour gérer les problèmes de règlements issus de la Première Guerre mondiale (endettement, nouveaux États, et surtout dossier des réparations allemandes). Cela en fait la plus ancienne institution financière internationale.

Surnommée « Banque des banques centrales », elle favorise la coopération entre ces dernières, pour faciliter les opérations financières internationales, et les aide à gérer leurs réserves et devises.

Au cours de son histoire, elle a notamment soutenu la construction européenne, dès l’époque de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), puis en étant associée au passage à la monnaie unique européenne, hébergeant notamment le Comité Delors en 1988.

Depuis 1974, la BRI héberge le comité de Bâle – ville où elle siège – sur le contrôle bancaire, à l’origine des accords de Bâle visant à stabiliser le système financier. Les accords de Bâle I, en 1988, imposent aux banques de détenir au moins 8 % de fonds propres par rapport à l’ensemble des crédits accordés. Les accords de Bâle II, puis ceux de Bâle III qui, quant à eux, interviennent après la crise de 2008, visent à renforcer la solidité financière des banques.

Arène de discussion pour les gouverneurs des banques centrales des grandes puissances, ses réunions sont peu médiatisées. Mais si pendant longtemps elle a représenté essentiellement les banques centrales des pays industrialisés, elle en accepte neuf nouvelles en 1996, notamment celles du Brésil, de la Chine ou de l’Arabie Saoudite.