Production marchande et production non marchande : quelles différences ?

Par La Rédaction

Dans un sens courant, la production désigne la fabrication de biens ou la mise à disposition de services propres à satisfaire des besoins individuels ou collectifs.
Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), "la production est l’activité économique socialement organisée consistant à créer des biens et des services s’échangeant habituellement sur le marché ou obtenus à partir de facteurs de production (travail, machines, outils, etc.) s’échangeant sur le marché".

Au sens économique, cela signifie que l’on ne parle de production que sous certaines conditions :

  • l’activité doit être légale et déclarée (le travail au noir, illégal et non déclaré, et le travail domestique réalisé chez soi, ménage, cuisine, bricolage, jardinage, ne sont pas considérés comme une production) ;
  • l’activité doit créer des biens (produits matériels) et des services (produits immatériels) s’échangeant sur un marché ou être le résultat d’un travail rémunéré.

L’Insee distingue la production marchande et la production non marchande.
 

La production marchande correspond à la production de biens et de services destinée à être vendue sur un marché et dont le prix couvre au moins les coûts de production. Ces biens sont produits par des entreprises.

La production non marchande comprend les services gratuits ou quasi-gratuits (échangés contre une contribution inférieure à 50% de leur coût de production). Ces services sont fournis par les administrations publiques ou les organisations à but non lucratif (associations, etc.).
Par convention, tous les biens matériels sont considérés comme marchands. Toutefois, si un bien est vendu à moins de 50% de son coût, on considère alors qu’il s’agit d’un service rendu et non d’un bien vendu.

Les services peuvent être marchands (le conseil, la publicité, etc.) ou non marchands (la police, la justice, la défense, etc.). 
Le même type de service peut être marchand ou non marchand, selon qu’il est fourni par l’État ou le marché (domaine de la santé, de l’éducation, etc.).
 

mots-clés :