Les formes de la monnaie

Si les premières monnaies revêtent une forme exclusivement matérielle, une grande partie des échanges se réalisent aujourd'hui de manière dématérialisée, d’une ligne de compte bancaire à une autre, sous forme de monnaie scripturale.

Par La Rédaction

Certains auteurs associent les premières monnaies au système du troc. Avant que les pièces de monnaie ne soient frappées, les échanges se réalisent par l’échange de denrées ou de marchandises entre elles, qui font office de monnaie. Par exemple, un coquillage est échangé contre un poisson. Le terme de monnaie marchandise est alors employé.

Les premières pièces de monnaie métalliques, qualifiées de monnaies à valeur intrinsèque, sont constituées par les espèces frappées avec du métal précieux et dont la valeur est celle du métal qu’elles contiennent. Si la datation des premières monnaies métalliques est imprécise, l’état actuel des découvertes archéologiques semble trouver les premières traces de cette monnaie vers le milieu du premier millénaire avant notre ère. Cette forme de monnaie subsiste actuellement à travers les pièces de collection.

La monnaie à valeur intrinsèque est remplacée par la monnaie divisionnaire, constituée de pièces dont la valeur n’est plus fixée par la quantité de métal qu’elles contiennent mais par la confiance que l’usager donne à la valeur inscrite sur la pièce. C’est le même système qui régit la monnaie fiduciaire, composée des billets de banque.

Les billets et les pièces peuvent aussi êtres dénommés "monnaie manuelle".

La monnaie scripturale fait son apparition avec la création des comptes bancaires. Il s’agit d’une écriture inscrite sur une ligne de compte. La monnaie scripturale peut être transformée en monnaie divisionnaire ou fiduciaire.

Distinction entre la monnaie et l’instrument de paiement

Le paiement par carte bancaire, le chèque, le virement automatique, le titre interbancaire de paiement (TIP) constituent des instruments de paiement. Ils ne doivent pas être confondus avec la monnaie. Les instruments servent de support à la monnaie et en sont le véhicule. Leur destruction n’entraîne pas la destruction de la monnaie.

Les monnaies électroniques constituent un cas particulier. Certains auteurs ne la qualifie pas de nouvelle forme de monnaie. Elles s’inscrivent dans le processus de numérisation de la monnaie scripturale.

mots-clés :