Qu’est-ce que le modèle corporatiste-conservateur d’État providence ?

Le modèle corporatiste-conservateur d’État providence, selon la typologie de l’économiste G. Esping-Andersen, se caractérise par :

  • une protection sociale axée sur le travail salarié ;
  • une protection sociale découlant d’un statut (appartenance à un groupe professionnel, une entreprise, etc.) ;
  • un déclenchement de la protection sociale en cas de perte au moins partielle des revenus dans des circonstances interdisant au salarié le maintien dans une activité rémunérée ;
  • un financement basé sur les cotisations sociales (modèle d’inspiration bismarckienne) ;
  • une forte "familialisation" du système centré sur le modèle économique du salarié masculin apporteur de ressources et cotisant qui dispose des droits à la protection sociale par sa contribution et qui en fait bénéficier des ayants droit (femmes et enfants) ;
  • une finalité : le maintien des revenus du salarié.

Une démarchandisation modérée s’opère dans ce modèle.

Les pays emblématiques de ce modèle sont l’Allemagne et, dans une moindre mesure, l’Autriche, la Belgique, la France et l’Italie.