Climat, santé : mieux prévenir, mieux guérir

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Haut Conseil pour le Climat

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Depuis plusieurs années, la communauté scientifique a montré des liens entre pandémies et crise environnementales. Dans son rapport adopté par les États membres en mai 2019 à Paris, la plateforme intergouvernementale pour la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) rappelle que « les zoonoses représentent une menace sérieuse pour la santé humaine […]. Les maladies infectieuses émergentes chez les espèces sauvages, les animaux domestiques, les plantes ou les populations humaines peuvent être amplifiées par des activités humaines telles que le défrichement et la fragmentation des habitats […] ». Les émissions de polluants ont de forts impacts sur la santé publique. Cet état des lieux amène à repenser les priorités et les actions possibles des États pour faire face à des menaces globales comme les pandémies, le réchauffement climatique et le déclin rapide de la nature. 
Dans son rapport remis le 21 avril 2020, le Haut conseil pour le climat estime «  impératif » que la réponse du gouvernement à la crise sanitaire du covid-19 soutienne des transformations structurelles qui accélèrent la transition bas-carbone.
 

Revenir à la navigation

Sommaire

RECOMMANDATIONS

1. INTRODUCTION

2. CRISE SANITAIRE ET CRISE CLIMATIQUE, ENSEIGNEMENTS

2.1 CE QUE PARTAGENT LES CRISES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES
LA SCIENCE ET LE POLITIQUE
INCERTITUDE ET INACTION
VULNÉRABILITÉS ET RÉSILIENCE
LE FACTEUR AGGRAVANT DES INÉGALITÉS
LA COHÉSION INTERNATIONALE

2.2 CONSÉQUENCES DE LA CRISE SANITAIRE SUR LE CLIMAT
UNE BAISSE FORCÉE DES ÉMISSIONS N’EST PAS UNE BAISSE STRUCTURELLE
UNE CRISE NE CHASSE PAS L’AUTRE
UN RETOUR DE L’ÉTAT ET DES SOLIDARITÉS

3. QUELLES SUITES ?

3.1. L’ACTION POST-CRISE
NEUTRALITÉ CARBONE EN 2050 : UN CADRE DE RÉFÉRENCE OBLIGATOIRE
UNE RELANCE VERTE, PAS GRISE
PRINCIPES POUR UNE TRANSITION

3.2 RENDRE LA RECONSTRUCTION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE COMPATIBLE AVEC LA TRANSITION
AMÉLIORER LA RÉSILIENCE DE LA SOCIÉTÉ ET RÉDUIRE SES VULNÉRABILITÉS
PRIVILÉGIER LA DÉCARBONATION
SUBORDONNER LES MESURES BUDGÉTAIRES ET FISCALES
TRANSFORMER PLUTÔT QUE SAUVEGARDER À TOUT PRIX ET À N’IMPORTE QUEL COÛT
ENGAGER DÈS MAINTENANT DES INTERVENTIONS MASSIVES DANS DES SECTEURS STRUCTURANTS
ORIENTER DES GRANDS TRAVAUX VERS DES INFRASTRUCTURES RÉSILIENTES ET BAS-CARBONE
CONSOLIDER LES PUITS DE CARBONE ENJEUX DE LONG-TERME
DÉVELOPPER UNE RECHERCHE INNOVANTE

3.3. CONTEXTE FINANCIER
LES EFFETS CONTRA-CYCLIQUES : DU PÉTROLE AU SEQE
REPENSER LA FISCALITÉ AUTOUR DE LA POLLUTION
VALORISER LES DETTES

3.4. ACTION EXTÉRIEURE
MAINTENIR LE NIVEAU D’AMBITION DE LA COP26, REPORTÉE EN 2021
DES GAINS RAPIDES POUR LE LONG-TERME

ANNEXE
REMERCIEMENTS
QU’EST-CE QUE LE HCC ?
LES MEMBRES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 24 pages

Édité par : Haut conseil pour le climat

Revenir à la navigation