Mission relative à l'évaluation des stages techniques internationaux des archives et des conférences internationales supérieures d'archivistique

Date de remise :

Auteur(s) : Jean-Marc Lauret

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale des Affaires culturelles

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La Direction générale des patrimoines assure l'organisation de deux sessions de formation internationales destinées aux professionnels des archives : le stage international des archives (STIA) créé en 1951 et la conférence internationale des archives (CISA) créée au début des années 2000. La mission présente est chargée de procéder à l'évaluation de ces deux stages.
Après une analyse du bilan de leur attractivité et de l'adéquation des moyens mis en oeuvre, la mission conclut à la pertinence des deux dispositifs et dessine quelques pistes d’évolution possibles.

Revenir à la navigation

Sommaire

Synthèse
Tableau des recommandations
Introduction

1. – Présentation et bilan des stages techniques internationaux d’archives (STIA) et des conférences internationales supérieures d’archivistique (CISA)


1.1. – Les stages techniques internationaux d’archives
1.1.1. – L’équipe maître d’oeuvre des stages
1.1.2. – La durée et les lieux de déroulement des stages
1.1.3. – Les contenus
1.1.4. – Les intervenants
1.1.5. – Les stagiaires
1.1.6. – La diffusion des appels à candidatures
1.1.7. – La transmission des candidatures
1.1.8. – Les modalités de sélection des stagiaires
1.1.9. – Les modalités d’accueil des stagiaires
1.1.10. – Les modalités d’évaluation des stages
1.1.11. – Le bilan financier

1.2 – Les Conférences internationales supérieures d’archivistique
1.2.1. – La maîtrise d’oeuvre
1.2.2. – Le contenu des conférences
1.2.3. – Les participants
1.2.4. – Les intervenants
1.2.5. – La diffusion des appels à candidatures
1.2.6. – La transmission des candidatures
1.2.7. – Les modalités de sélection des participants
1.2.8. – La logistique de l’organisation des CISA
1.2.9. – Les modalités d’évaluation des CISA
1.2.10. – Le bilan financier

2. – Diagnostic


2.1. – Les stages techniques internationaux d’archives
2.1.1. – L’intérêt des STIA est incontestable
2.1.2. – pour un coût modeste à la charge du MCC
2.1.3. – Les causes de l’évolution de la composition du public des stages
2.1.4. – Le profil et le niveau d’implication des stagiaires
2.1.5. – Les retombées

2.2. – Les conférences internationales supérieures d’archivistique
2.2.1. – Les CISA répondent à un besoin d’échanges professionnels entre experts et responsables de haut niveau
2.2.2. – pour un coût plus élevé que celui des STIA
2.2.3. – L’intégration de la CISA dans le marché conclu par le ministère avec la
Maison des Cultures du Monde s’explique par des raisons historiques
2.2.4. – Les retombées

3. – Les évolutions recommandées

3.1. – Les stages techniques internationaux d’archives
3.1.1. – Cibler les publics sur les jeunes professionnels en démarche de formation. 29
3.1.2. – Mieux mettre en valeur l’insertion des STIA dans une stratégie diplomatique gouvernementale
3.1.3. – les propositions d’évolution du dispositif
3.1.4 – Qui doit assurer ces formations ?

3.2. – Les Conférences internationales supérieures d’archivistique 

Conclusion 

Note du Directeur général des patrimoines 
Personnes rencontrées 
Annexe 
Note de Monsieur M. Ali Chiki, Directeur général des archives d’Algérie 

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 60 pages

Édité par : Ministère de la culture et de la communication

Revenir à la navigation