Rapport d’information fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées sur leur mission à la 74e session de l’assemblée générale des Nations Unies (24-27 novembre 2019)

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Présentation

Les crises syrienne, libyenne et vénézuélienne ont fragilisé et remis en cause le multilatéralisme et l’ONU. La commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat s’est saisie de ce sujet. Son rapport constate que le multilatéralisme se trouve aujourd'hui à un tournant de son histoire, face à un risque qui n'est peut-être pas tant de disparaître que de se transformer profondément et de s'éloigner des valeurs qui l'imprégnaient à l'origine.
Bloquée par les rapports de force entre États sur la Syrie, la Libye ou le Venezuela, l'ONU conserve pourtant toute son utilité sur bien des sujets. Forum où tous les pays du monde peuvent se rencontrer et se parler, l'organisation joue un rôle irremplaçable pour gérer certains conflits, apporter de l'aide humanitaire en cas de crises et inventer des réponses aux grands défis mondiaux (environnement, changement climatique, migrations, terrorisme...). L'ONU soutient notamment l'engagement de la France au Sahel pour lutter contre le terrorisme.
Telles sont les conclusions du rapport adopté par la commission des affaires étrangères et de la défense qui met aussi en lumière la place et le rôle joué par la France à l'ONU. 

Revenir à la navigation

Sommaire

L'ESSENTIEL

I. UN MULTILATÉRALISME REMIS EN CAUSE

A. LE REPLI AMÉRICAIN
B. L'OBSTRUCTION RUSSE
C. LES ARRIÈRE-PENSÉES CHINOISES 
D. LE RISQUE D'UN AFFAIBLISSEMENT DU DROIT INTERNATIONAL EN MATIÈRE DE PROTECTION DES DROITS DE L'HOMME

II. UN MULTILATÉRALISME ONUSIEN QUI RÉSISTE CEPENDANT

A. UN CADRE DE COOPÉRATION ET DE DIALOGUE QUI RESTE INDISPENSABLE
B. LA RÉFORME DES NATIONS UNIES : UNE NÉCESSITÉ POUR L'AVENIR

1. La réforme portée par le Secrétaire général
2. La réforme du Conseil de sécurité

III. PLACE ET RÔLE DE LA FRANCE À L'ONU

A. UNE PUISSANCE INFLUENTE ET ACTIVE
B. AVEC DES NUANCES CEPENDANT
C. LA MOBILISATION EN FAVEUR DU SAHEL : UNE PRIORITÉ POUR LA FRANCE
 

IV. UN ÉCLAIRAGE SUR TROIS CRISES RÉGIONALES

A. LA SYRIE
B. LA LIBYE
C. LE VÉNÉZUÉLA

V. L'UNION EUROPÉENNE À L'ONU

A. UNE PRÉSENCE ACTIVE ET VISIBLE
B. DE NOUVEAUX DÉFIS

EXAMEN EN COMMISSION
PERSONNES RENCONTRÉES AU COURS DU DÉPLACEMENT
INTERVENTION DE LA FRANCE DANS LE DÉBAT A L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SUR L'ÉLARGISSEMENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ
AUDITION DE M. DE RIVIÈRE, AMBASSADEUR, REPRÉSENTANT PERMANENT DE LA FRANCE AUPRÈS DE L'ONU

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : A quoi sert l’ONU ? La France engagée pour la défense du multilatéralisme

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 55 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation