Sciences et société : les conditions du dialogue

Date de remise :

Auteur(s) : Gérard Aschieri

Auteur(s) moral(aux) : Conseil économique, social et environnemental

Disponible en ligne au format :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La science joue un rôle de plus en plus prégnant dans le domaine des politiques publiques pour justifier les choix, évaluer les conséquences possibles ou étayer les décisions. Pour autant, les scientifiques n'échappent pas à la défiance généralisée touchant l'ensemble des institutions, en raison notamment de soupçons à l'égard des intérêts qu'ils défendent, de la remise en cause ou du scepticisme perçu vis-à-vis des résultats établis. Le but de cette étude est d'analyser les rapports complexes de la société avec les sciences et d'esquisser des pistes pour progresser vers une relation plus confiante afin que les scientifiques puissent : apporter des réponses aux nombreux défis qui se poseront dans leurs domaines de compétence et éclairer le débat public par leur expertise.

Revenir à la navigation

Sommaire

INTRODUCTION 

I - LA SCIENCE : PROCESSUS DE PRODUCTION DU SAVOIR ET DE LA CONSTRUCTION DE LA CONNAISSANCE 

A - Scientificité des processus produisant du savoir et de la connaissance 
1. Scientificité des connaissances et méthode scientifique 
2. L’innovation 
3. Des démarches et des régimes de scientificité différents 
4. Les sciences humaines et sociales (SHS) 
5. Des niveaux de scientificité différents 

B - L’essor des sciences participatives depuis le XIXème siècle 

C - L’évaluation de la recherche 

D - L’épistémologie versus l’agnotologie

II - L’EXPERTISE SCIENTIFIQUE QUESTIONNEE PAR LA SOCIETE 

A - Un nouveau contrat éthique et démocratique entre les sciences et la société 

B - Une réalité protéiforme et contradictoire 
1. Confiance dans les sciences, soupçons envers les scientifiques 
2. Des éléments de fragilité 
3. Internet et les réseaux sociaux

C - L’intégrité scientifique en question 
1. La distinction entre éthique et intégrité scientifique 
2. Des biais de financement et d’organisation 
3. Des lobbies instillant le doute

III - DES PISTES POUR UN DIALOGUE RENOUVELE ET PLUS CONFIANT 

A - Développer la formation du public et des scientifiques 
1. La formation des jeunes dans le système éducatif 
2. Au-delà des jeunes, les chercheurs et chercheuses, et le grand public 

B - Conforter un écosystème favorable à l'intégrité scientifique 
1. Rendre effective l'exigence de déclaration de liens d'intérêt 
2. Assurer l'indépendance et la transparence des organismes chargés d'une expertise scientifique 
3. Généraliser et amplifier les mesures prises à la suite de la Charte nationale de déontologie des métiers de la recherche 
4. Évaluation de la recherche : appliquer la Déclaration de San Francisco 
5. Développer la publication ouverte en ligne des travaux scientifiques 
6. Clarifier les sources et les modes de financement 

C - Associer les citoyennes et citoyens aux recherches et aux controverses sur les sciences
1. Encourager et développer les recherches participatives 
2. Faciliter et démocratiser l'accès à l'expertise scientifique 
3. Développer l'expérimentation du recours aux conventions de citoyennes et citoyens 

CONCLUSION 

ANNEXES
 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 90 pages

Édité par : Journaux officiels

Revenir à la navigation