Coronavirus : la liste des lieux fermés au public jusqu'au 11 mai 2020

Pour lutter contre la propagation de l'épidémie de COVID-19, la plupart des lieux recevant du public sont fermés. Un décret pris le 14 avril prolonge cette fermeture jusqu'au 11 mai 2020.

2 minutes
Rue déserte et magasins fermés
© stock.adobe.com

Ce décret sur les mesures nécessaires pour faire face à l'épidémie de COVID-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire vient compléter la liste des lieux déjà fermés au public tels qu'ils ont été fixés par un arrêté de lutte contre la propagation du COVID-19 publié au Journal officiel du 16 mars 2020 (le respect des règles de distance dans les rapports entre individus étant l'une des mesures les plus efficaces pour limiter la propagation du coronavirus).

Un nouveau décret pris le 14 avril fixe l'échéance au 11 mai et non plus au 15 avril.

La liste des établissements fermés

Selon l'arrêté, tous les établissements suivants doivent être fermés :

  • salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple ;
  • restaurants et débits de boissons, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le “room service” des restaurants et bars d'hôtels et la restauration collective sous contrat ;
  • salles de danse et salles de jeux ;
  • bibliothèques, centres de documentation ;
  • salles d'expositions ;
  • établissements sportifs couverts ;
  • musées ;
  • chapiteaux, tentes et structures ;
  • établissements de plein air ;
  • établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement, sauf exceptions.

Les établissements de culte sont en revanche autorisés à rester ouverts même si tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit à l'exception des cérémonies funéraires (dans la limite de 20 personnes).

Le cas des magasins de vente et des centres commerciaux

Sauf pour des activités de livraison et de retraits de commandes, ils doivent être fermés.

Néanmoins, dans cette catégorie d'établissements, certaines activités restent autorisées à continuer à recevoir du public. Il s'agit notamment des activités suivantes :

  • commerces d'alimentation générale, supérettes, supermarchés, hypermarchés, commerces de détail (produits surgelés, fruits et légumes, viandes et produits à base de viande, poissons, crustacés et mollusques, pain, pâtisserie et confiserie et autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé) ;
  • commerces de détail alimentaire sur éventaires et marchés ;
  • commerces de détail de carburants, de produits pharmaceutiques, d'articles médicaux, de journaux et papeterie ou encore par exemple d'équipements informatiques ;
  • blanchisserie-teinturerie ;
  • services funéraires ;
  • activités financières et d'assurance.