Alcool : les modes de consommation changent

La consommation régulière d’alcool continue de baisser en France. Cette indication générale doit être nuancée par une étude selon les régions, les modes de consommation, les types d’alcools consommés.

2 minutes
Préparation de cocktails dans un bar.
Réduire la morbi-mortalité liée à la consommation d’alcool reste un enjeu important des politiques publiques de santé. © Wellnhofer Designs - stock.adobe.com

Des données inédites sur la consommation d'alcool en France ont été publiées par Santé Publique France le 14 janvier 2020.

Moins de consommation régulière, plus de consommation ponctuelle

La consommation régulière d’alcool a baissé en France, passant de 21,5 litres d’alcool pur consommés en 1970 à 11,7 litres en 2017. Cette baisse est essentiellement due à la baisse de la consommation quotidienne de vin.
10% des adultes de 18 à 75 ans consomment quotidiennement de l'alcool en France. Cette part est variable selon les régions : elle est de 7,1% en Ile-de-France et de 12,6% en Occitanie. 

Depuis une vingtaine d’années, les consommations ponctuelles augmentent. Cette tendance est observée en Europe où progresse le modèle nordique et anglo-saxon de consommations moins fréquentes mais plus importantes. Ainsi, les alcoolisations ponctuelles importantes mensuelles (API ou binge-drinkingavec 6 verres ou plus en une seule occasion) sont de plus en plus fréquentes. 13,4% des 18-24 ans déclarent au moins 10 ivresses par an.

L’impact de l’alcool sur la santé

L’impact de la consommation d’alcool sur la santé est incontestable. En moyenne quotidienne et pour les hommes, entre 1,2 et 3,1% des passages aux urgences sont directement liés à l'alcool. Pour la majorité des cas, il s'agit d'intoxications éthyliques aiguës.

Santé publique France considère par ailleurs que 41 000 décès et 30 000 cancers sont imputables à la consommation d'alcool. Réduire la morbi-mortalité liée à la consommation d’alcool reste un enjeu important des politiques publiques de santé. 

La consommation en Europe

Les données des rapports de l’Organisation mondiale de la santé (2017 et 2019) montrent que les pays d’Europe restent les plus grands consommateurs d’alcool. Sur une échelle allant de 8 litres d’alcool pur par habitant à 18 litres, la France se situe en dessous de la moyenne de consommation des pays européens.