Livre blanc de la sécurité intérieure : des citoyens associés à son élaboration

Bâtir la sécurité du XXIe siècle : tel est l’objectif du futur Livre blanc de la sécurité intérieure. Appelé à devenir le document de référence du ministère de l’Intérieur pour les prochaines années, il est élaboré selon une méthodologie novatrice.

2 minutes
Policiers de dos au pied de la tour Eiffel, à Paris.
Le Livre blanc doit dresser un état des lieux de la menace et de ses évolutions, puis définir une stratégie pour répondre aux défis à venir. © franz massard - stock.adobe.com

Pour la première fois, le ministère de l’Intérieur organise notamment une conférence de citoyens afin de recueillir leurs idées et leurs propositions. Un dossier de presse publié en janvier 2020  précise les contours et les missions de cette conférence.

Pourquoi rédiger ce Livre blanc ?

La France connaît de profondes mutations qui se reflètent dans la société et dans les nouvelles formes de délinquance et de criminalité. Il faut donc réfléchir à la sécurité de demain.

Le Livre blanc doit dresser un état des lieux de la menace et de ses évolutions puis définir une stratégie pour répondre aux défis à venir, avec le souci d'améliorer la relation entre les forces de sécurité intérieure et la population.

Engagés en octobre 2019, les travaux préparatoires ont réuni l'ensemble des acteurs de la sécurité, qui ont posé les fondements du Livre blanc. Celui-ci a vocation à se traduire par des textes réglementaires et législatifs ou des instructions de politique publique.

Une démarche de démocratie participative

Le ministère a voulu associer à la concertation les citoyens, "usagers" de la sécurité. Dans chaque département, les préfets organiseront des assises territoriales auxquelles les habitants pourront participer.

De plus, 100 citoyens issus de toute la France et représentant la diversité de la population ont été sélectionnés par un institut de sondage pour former une conférence de citoyens. Les 11, 12 et 25 janvier 2020, au ministère de l’Intérieur, ils prennent part à des formations et des échanges avec des experts. Puis ils se penchent, au sein d’ateliers, sur le thème des relations entre la population et les forces de sécurité, sous quatre angles :

  • quelles sont les attentes des citoyens à l’égard des forces de sécurité, et comment mieux y répondre (par l’information, la formation) ?
  • Quelle place pour le numérique dans les relations entre les citoyens et les forces de sécurité ?
  • Comment les citoyens et les forces de sécurité peuvent-ils lutter contre les incivilités ?
  • Comment les citoyens peuvent-ils, avec les forces de sécurité, devenir acteurs de leur sécurité ?

À l'issue de la conférence, les citoyens présenteront au ministre leurs propositions, destinées à contribuer à la rédaction du Livre blanc.