Les Français travaillent 350 heures de moins par an qu’il y a 40 ans

En 2018, le temps de travail moyen des Français a atteint 1 609 heures par an, selon une récente étude de l’INSEE. C’est 350 heures de moins qu’en 1975. Une baisse qui s'explique par les réformes sur la durée légale du travail, la montée du salariat et le développement du temps partiel.

3 minutes
Ouvriers du bâtiment sur un chantier à la nuit tombée.
La forte progression des emplois à temps partiel a triplé en 40 ans : 18,9% des salariés occupent un emploi à temps partiel en 2018, contre 6,6% en 1975. © Sondem - stock.adobe.com

Le temps de travail annuel des Français a diminué de 17% en moyenne, passant de 1 957 heures en 1975 à 1 609 heures en 2018. Cela représente environ une heure de travail en moins par jour. C'est ce que révèle une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE)& portant sur l’évolution de la société française ces 40 dernières années.

La baisse la plus importante a eu lieu entre 1975 et 1983 (-145 heures), accélérée en 1982 par le passage de 40 à 39 heures hebdomadaires et la mise en place de la cinquième semaine de congés payés. Une seconde baisse a été relevée entre 1991 et 2003 (-210 heures), marquée par le passage aux 35 heures. Cette durée annuelle de travail est restée stable depuis les années 2000.

Le temps partiel a triplé en France depuis 1975

En plus des réformes successives sur la durée légale de travail, deux facteurs ont contribué à la baisse du temps de travail annuel en France :

  • la généralisation du salariat : 88% des actifs français sont salariés en 2018, contre 80% en 1975. Or, les salariés travaillent entre 25% et 35% de moins que les indépendants (commerçants, artisans, libéraux). Ces non-salariés ont vu toutefois leur temps de travail diminuer de 400 heures depuis 1975, en raison notamment de l’apparition du statut d’auto-entrepreneur en 2009 ;
  • la forte progression des emplois à temps partiel a triplé en 40 ans ;: 18,9% des salariés occupent un emploi à temps partiel en 2018, contre 6,6% en 1975. Ces salariés ont moins d'heures travaillées dans l'année, ce qui conduit à une diminution de la durée moyenne du travail. Ce phénomène correspond à l’accélération de l’entrée des femmes sur le marché du travail et au développement de l’emploi tertiaire.

Un temps de travail qui baisse peu pour les cadres

Pour les cadres, le temps de travail annuel n'a baissé que de 75 heures par an, contre 250 heures pour l'ensemble des salariés à temps complet.

Cet écart est dû à la création en 2000 du forfait jours. Le travail des cadres n’est pas calculé en fonction d'heures par semaine, mais d’un nombre de jours par année. Ce régime dérogatoire aux 35 heures conduit les salariés à travailler plus. Un cadre sur quatre déclare travailler plus de 45 heures par semaine. Les cadres au forfait jours effectuent en moyenne 1 950 heures de travail par an, contre 1 760 heures pour les autres cadres à temps complet. 

Les salariés Français travaillent moins mais sont plus flexibles qu’avant. L’étude montre par ailleurs une augmentation des horaires atypiques (travail le dimanche et travail de nuit).