Un décès sur six imputable au tabac en Europe

Le tabac fait baisser l’espérance de vie des hommes européens de 2,7 années et celle des femmes de 1 an, en moyenne. Il reste le principal facteur de risque de décès évitable.

2 minutes
Volute de fumée de cigarette. Une personne sur six meurt à cause du tabac en Europe
Près de 30% des Européens fument. Le tabac est responsable de 16% des décès des plus de 30 ans en Europe. © vchalup - stock.adobe.com

Un milliard, c’est le nombre de fumeurs dans le monde et c'est en Europe que la fréquence du tabagisme est la plus élevée. À l'occasion du "Mois sans tabac", une étude de l’Institut national d’études démographiques (INED), évalue l'influence du tabac sur la mortalité en Europe.

L’Europe championne du tabagisme

Près de 30% des Européens fument. Le tabac est responsable de 16% des décès des plus de 30 ans en Europe. Ce qui en fait le facteur de risque de mortalité évitable le plus élevé. 

Toutefois, il existe de grandes disparités entre les pays. La différence d’espérance de vie entre la Hongrie (72,3 ans) et la Suède (80,4 ans) est de 8,1 ans. Cette différence serait inférieure de 3,7 ans sans tabac. Depuis les années 1950, l’épidémie de tabac s’est diffusée du Nord-Ouest de l’Europe vers les pays de l’Est, actuellement les plus touchés. 27% de la mortalité y est attribuée au tabac contre 17% dans le reste de l’Europe.

La part de la mortalité attribuable au tabac diminue pour les hommes. Le pic de mortalité des Français a été atteint en 1987. Chez les Espagnols, les Hongrois et les Ukrainiens, le pic a été atteint dans les années 1990. 

Le nombre de décès causés par le tabac est plus élevé chez les hommes

A contrario, le pic n’est pas atteint chez les Européennes, sauf dans certains pays comme le Danemark ou le Royaume-Uni.

Malgré ce phénomène, la part de la mortalité due au tabac reste plus faible chez les femmes :

  • pour les hommes, la mortalité varie de 9% en Suède à 35% en Hongrie ;
  • pour les femmes, elle fluctue de 0,1% en Biélorussie à 22% au Danemark.

Pas moins de 28% de l’écart d’espérance de vie entre les femmes et les hommes est due au tabac (soit 1,7 ans sur un écart global de 6 ans), dans les 29 pays européens étudiés.

Selon l’INED, le tabac a tué 6,4 millions dans le monde en 2015, soit 11% de l’ensemble des décès recensés.