Sécurité sanitaire : veille et gestion des crises

Ce dossier présente deux volets : l’organisation de la veille et de la gestion des crises sanitaires en France, les vigilances sanitaires.

La sécurité sanitaire comporte une phase de veille sanitaire et une phase de gestion des crises. La sécurité sanitaire et alimentaire implique différents niveaux d'intervention : local, régional, national et international. 

Les missions de veille, d’alerte, de surveillance et de vigilance sont assurées à l'échelle nationale par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). 

Ces missions appellent chacune une définition qu’il importe de ne pas confondre avec les autres.

Ainsi, la veille sanitaire est l’ensemble des actions visant à reconnaître la survenue d’un événement inhabituel ou anormal pouvant présenter un risque pour la santé humaine, animale ou végétale dans une perspective d’anticipation, d’alerte et d’action précoce.

Une alerte est un signal suffisamment validé pour lequel, après une première évaluation du risque, il a été considéré qu’il représente avec une probabilité significative une menace pour la santé des populations et qui nécessite une réponse adaptée.

La surveillance correspond à la collecte systématique et continue de données ainsi qu’à leur analyse, leur interprétation et leur diffusion dans la perspective d’aide à la décision.

On appelle, enfin, dispositif de vigilance, un système de recueil d’informations permettant la détection d’effets indésirables liés à l’utilisation de produits ou matériels.