Tarifs bancaires 2020 : quelles évolutions ?

À la suite de l'engagement pris en décembre 2018 par les banques françaises de geler leurs tarifs pour les particuliers en 2019, l’Observatoire des tarifs bancaires revient sur l’évolution de ces tarifs au début de l'année 2020.

3 minutes
Des tarifs bancaires globalement stables en 2020 © tibor13 - stock.adobe.com

C'est dans ce contexte que l'étude sur les tarifs bancaires au 5 janvier 2020 a été réalisée par l'Observatoire des tarifs bancaires, organisme piloté par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF). Elle a porté sur 109 grandes banques (dont 8 banques en ligne) couvrant 98% des comptes courants de particuliers. 

Des tarifs bancaires globalement stables en 2020

Depuis l'entrée en vigueur de la directive européenne "Compte de paiement", les établissements bancaires doivent publier un document d’information tarifaire normé (DIT). Cette mesure  a pour but de clarifier la lecture des tarifs pour les usagers et faciliter la comparaison entre les différentes offres.

À l’exception d’un établissement, toutes les banques se sont conformées à l’obligation de publication de leurs tarifs bancaires sur leur site internet au début de l'année 2020.

Entre le 31 décembre 2019 et le 5 janvier 2020, l'Observatoire souligne que la grande majorité de ces tarifs sont stables :

  • abonnement à des produits offrant des alertes sur la situation du compte par sms (coût unitaire) ;
  • frais par paiement d’un prélèvement SEPA ;
  • abonnement à des services de banque à distance ;
  • commission d’intervention ;
  • virement  occasionnel  par internet ;
  • retrait en euros dans la zone euro à un distributeur automatique d’un autre établissement avec une carte de paiement internationale (pour le premier retrait payant).

Plus précisément, les frais liés à l’usage des cartes bancaires restent stables pour les cartes de paiement internationales à débit immédiat (40,96 euros en moyenne en 2020) et sont en légère baisse pour les cartes à débit différé (-0,10%) et les cartes à autorisation systématique (-0,85%). Ces services restent payants dans la quasi-totalité des établissements. Seules 6 banques en lignes et 1 banque de réseau proposent la gratuité.  

Les retraits d’espèces dans les guichets automatiques ne sont pas facturés en dehors de ceux opérés dans des établissements tiers, après 3 ou 4 retraits, selon les banques, pour un coût moyen par opération de 0,99 euros au 5 janvier 2020. 14 banques proposent la gratuité totale des retraits quel que soit le guichet.

En matière de frais de commission d’intervention liés aux découverts, ils sont aussi stables (7,47 euros en moyenne). Le plafond mensuel pratiqué par la grande majorité des banques (102 sur 109) est fixé à un maximum légal de 80 euros.

Quant à l’abonnement à des services de consultation à distance, ces tarifs restent également au même niveau en 2020. Pour l'abonnement à des produits offrant des alertes sms, la tendance est à la baisse en 2020, le forfait moyen passant de 17,73 euros à 17,70 euros (60% des établissements proposent une tarification au forfait).

Mais des frais de tenue de compte qui augmentent en 2020

Les frais de tenue de compte s’élèvent en moyenne  à 20,49 euros/an à la date du 5 janvier 2020, soit une hausse de 3,17% par rapport aux tarifs 2019. La part des établissements affichant une gratuité totale de la tenue de compte est stable avec 13 banques, dont 6 en ligne, qui dispensent leurs clients de ces frais.

Concernant les virements en ligne ou les frais de prélèvement, ils ne sont pas ou peu facturés hormis les virements occasionnels réalisés en agence dont le coût est passé en 2020 à 4,21 euro (+4,15%). Seuls 7 établissements sur 109 continuent à pratiquer des frais de prélèvement pour un coût compris entre 3,90 euros et 12 euros.

mots-clés :