Communiqué de la Présidence de la République, en date du 3 mars 2020, sur la non-prolifération des armes nucléaires.

Prononcé le

Intervenant(s) :

Circonstance : Entretien avec M. Rafael Grossi, directeur général de l'AIEA

Thématique(s) :

Texte intégral

Le président de la République a reçu ce jour M. Rafael Grossi, récemment élu directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), à l'occasion de sa première visite à Paris.

Le président de la République a marqué le soutien constant de la France à l'action de l'AIEA pour l'utilisation sûre, sécurisée et pacifique des technologies nucléaires.

L'entretien a en particulier porté sur la conduite de la mission de vérification de l'AIEA en Iran, sur la base de l'accord de garanties de ce pays avec l'Agence, du Protocole additionnel et du mandat confié par l'accord de Vienne de 2015 (JCPoA) et la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies. Le président de la République a souhaité le strict respect par l'Iran de ses engagements et obligations en termes de vérification, et a appelé Téhéran à coopérer immédiatement et pleinement avec l'Agence.

Le président de la République a rappelé l'objectif de démantèlement complet, vérifiable et irréversible du programme nucléaire de la Corée du Nord, et le rôle de l'AIEA à cet égard.

Le président de la République et le directeur général ont enfin discuté des moyens de renforcer l'autorité du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) - le seul à permettre de prévenir la prolifération des armes nucléaires tout en apportant à chacun les bénéfices des usages pacifiques de l'énergie nucléaire - dans la perspective de la prochaine conférence d'examen. Ils ont évoqué la nécessité d'une approche équilibrée des différents piliers du TNP, et notamment d'une meilleure prise en compte des usages pacifiques dont l'AIEA contribue à partager les bénéfices à tous les Etats intéressés, dans de nombreux domaines.

mots-clés :