Immigration : les premiers chiffres pour l'année 2019

Le ministère de l'intérieur a diffusé, le 21 janvier 2020, les chiffres provisoires sur l'immigration, la demande d'asile et l'acquisition de la nationalité française en 2019.

2 minutes
Focus sur documents administratifs, notamment un visa délivré par la France.
Le motif d’admission au titre d’étudiant est le plus important (91 495) devant le motif familial qui est en léger recul (-2,5%). © Aliaksandr - stock.adobe.com

Chaque année, la Direction générale des étrangers du ministère de l'intérieur publie les statistiques de l'immigration, de l'asile et de l'accès à la nationalité française. Les données provisoires pour l'année 2019 ont été publiées le 21 janvier 2020, les données définitives seront diffusées le 12 juin 2020.

Les flux migratoires

En 2019, la France a délivré 3 534 996 visas (-1% par rapport à 2018). Cette baisse est en corrélation avec une baisse de demandes (-0,1% par rapport à 2018). La Chine reste le premier pays d'origine des titulaires de visas, avec 757 500 visas délivrés en 2019 (contre 876 559 en 2018).

276 576 premiers titres de séjour ont été délivrés (+6,8%). Cela correspond aux titres délivrés aux étrangers majeurs à la suite d'une première demande de séjour. Cette hausse est principalement due à l’augmentation des admissions pour motif étudiant (+9,3%), économique (+15,3%) et divers (+24,1%). 

Le motif d’admission au titre d’étudiant est le plus important (91 495) devant le motif familial qui est en léger recul (-2,5%). L'immigration professionnelle progresse (+15,3%) et représente 14% des titres délivrés.

Concernant les immigrés en situation irrégulière, 23 746 mesures d’éloignement ont été exécutées en 2019 (+19%) dont 18 906 éloignements forcés (+20,6%).

L'asile et les naturalisations

En 2019, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a reçu 132 614 demandes d'asile (y compris les demandes en réexamen), soit une hausse de 7,3% par rapport à 2018. 36 512 décisions accordant un statut de protection (réfugié ou protection subsidiaire) ont été prononcées par l'Ofpra et la Cour nationale du droit d'asile (CNDA). Le taux final d'admission au statut de réfugié est de 38,2% en 2019 (35,6% en 2018).

76 710 personnes ont acquis la nationalité française par décret ou par mariage (-1,4% par rapport à 2018).

La part des étrangers dans la population