L'utilisation des recettes des radars automatiques en 2018

En 2018, les amendes de circulation routière ont généré 1,75 milliard d'euros de recettes. Celles issues du contrôle automatisé par les radars représentent plus de 864 millions d'euros. 79% de ces recettes sont affectées à la lutte contre l'insécurité routière.

2 minutes
Radar positionné en bord de route.
L'argent des radars est utilisé en priorité pour la sécurité routière. © sdecoret - stock.adobe.com

Tous les ans, un rapport annexé au projet de loi de finances retrace l'utilisation des recettes des amendes de circulation routière issues du contrôle automatisé. Le rapport détaillant les recettes 2018 est publié en annexe du budget pour 2020.

La répartition des recettes des amendes radars

Déduction faite des sommes consacrées au désendettement de l'État, les recettes des radars sont réparties entre trois destinataires :

  • la délégation à la sécurité routière :
  • l'agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF) ;
  • les collectivités territoriales.

Les sommes allouées à la délégation à la sécurité routière (269,6 millions d'euros en 2018) ont été consacrées à des campagnes de sensibilisation des usagers de la route, au déploiement et au maintien des systèmes automatiques de contrôle et de sanction ainsi qu'à la gestion des points du permis de conduire.

Les 243,10 millions d'euros de l'AFITF ont été consacrés à la rénovation du réseau routier, à l'aménagement de la sécurité routière et à la mise en sécurité des tunnels.
 
L'utilisation du produit des amendes affectées aux collectivités territoriales (171,3 millions d'euros) est notamment destinée à la création de parcs de stationnement, à l'aménagement des carrefours, aux accès et aux arrêts de bus scolaires ou encore à la gestion du trafic et à l'information des usagers.

L'effort financier de l'État consacré à la sécurité routière

L'État consacre un budget de 3,7 milliards d'euros par an à l'amélioration de la sécurité routière, soit un montant quatre fois supérieur aux recettes du produit des amendes radars. 

En 2018, le montant des amendes pour les infractions routières s'élève à 1,75 milliard d'euros. Ce montant provient à 50,6% des amendes de contrôle de la police de circulation (886,5 millions d'euros) et à 49,4% des amendes de radars automatiques (864,4 millions).

Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), les radars ont permis de sauver 23 000 vies entre 2003 et 2012.